Quelques gothic lolitas #37

Quelle incorrection de ma part, je suis vraiment irrécupérable, une telle impolitesse ne saurait être pardonnée, c’est donc avec un retard coupable et une attitude contrite que je vous souhaite une…

7e744b455515e8290d5391d4f6f3a2dc

Voilà, c’est beaucoup mieux comme ça.
Après, comme vous pouvez le voir, le cadre n’est plus tout à fait le même. C’est un déménagement qui reste pour l’instant un peu brouillon, et comme tout déménagement, il y a des choses que l’on égare, d’autres que l’on jette à regret. Dans tous les cas on découvre un nouveau lieu, on hésite sur l’aménagement, on se perd dans ces pièces nouvelles, on essaye de faire rentrer une armoire là où ce n’est pas nécessairement sa place, alors on force un peu, on rabote. On bricole…

Mais au final, on finit toujours par se sentir chez soi. Et comme tout déménagement qui se respecte, on pends la crémaillère, on fait une fête, ô bien modeste, vous savez… Tant que les amis sont là, a-t-on besoin d’autres choses?
J’ai déménagé de nombreuses fois au gré des aléas de la vie. A chaque fois, j’ai mis un point d’honneur à me charger moi-même du transport de mes consoles et de mes jeux, ils me suivaient toujours de telle sorte à ce que jamais ils ne se retrouvent entre les mains forcément maladroites de ma famille ou celles forcément brutales d’un déménageur. L’angoisse qui vous étreint lors de ces déplacements vous change instantanément en un transporteur de fonds sur le qui-vive. Les poches sont anonymisées, il est hors de question de susciter l’envie chez les tire-laines de tous poils, les regards sont alertes, le pas est vif. Le tout est, bien sûr, calé pour le transport de telle sorte qu’on proposerait sans problème notre méthode à Yves Montand dans Le Salaire de la Peur (très bon film au passage).

Quand les jeux vidéos précieux sont arrivés à bon port, il est plus que temps de laisser les déménageurs entrer en scène. De façon roublarde, vous aurez bien pris soin de mettre vos BD dans des cartons banals et vous vous débrouillerez pour porter le carton qui contient les coussins et oreillers, quand le professionnel, lui, tout à son apostolat, se chargera de soulever ce carton lambda qui contient 5% de vos 200 BD, 200 mangas et 200 bouquins… Niark.

Chers amis, ne faites pas attention si le tout sent encore la peinture. La restauration n’est pas complète, mais il est plus que temps de faire de ce blog une nouvelle pièce à vivre où vous êtes, évidemment, les très bienvenues.

Entrez de votre plein gré, et laissez ici un peu de la joie que vous apportez…

Dites-moi si vous aimez cette présentation en galerie. Perso je trouve ça staylé, mais bon…
Publicités
Cet article a été publié dans Gothic Lolitas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Quelques gothic lolitas #37

  1. Karas dit :

    Le serpent a fait sa mue et il est de retour ! Qu’il est bon de vous revoir gent damoiseau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s