Metal Gear Solid: Ground Zeroes et l’affaire Sacco et Vanzetti.

Juste un article au passage, dans la chaleur de la nuit, pour parler du trailer de MGS Ground Zeroes.

Il ne vous aura pas échapper que dans ce trailer on peut entendre la chanson Here’s to you, Nicola and Bart de Joan Baez. Outre le fait que cette chanson est très belle, vous en conviendrez, je vais maintenant vous raconter son contexte, comme je l’ai fait précédemment pour le masque des Anonymous.

Les Nicola et Bart de la chanson désignent Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti, deux émigrés italiens, anarchistes et syndicalistes avoués, qui vont devenir les acteurs de l’un des plus grands scandales judiciaires du XXème siècle.

Le 15 avril 1920, à South Brainter dans la banlieue de Boston, un caissier portant avec lui la paye des employés de sa manufacture de chaussures est braqué puis assassiné de plusieurs balles. Des témoins parlent de deux hommes puis de deux autres dans une voiture attendant que le méfait soit accompli.

Plus tôt, le 24 décembre 1919, un autre braquage eu lieu dans la ville de Bridgewater, mais sans faire de victimes. Dans cette période d’après guerre, les Etats-Unis ont du mal à se sortir de la crise provoquée par l’inflation et l’économie de guerre qui n’arrive pas à reconvertir. Avec un tel contexte de crise économique, les réactions xénophobes se font plus grandes et en particulier envers les italiens qui arrive nombreux aux Etats-Unis pendant cette période.

La police se porte donc de suite sur les milieux anarchistes et syndicalistes avec en tête de liste Sacco et Vanzetti qui sont particulièrement actif dans ce domaine, en plus d’être des émigrés.

Le 5 mai 1920, Sacco et Vanzetti sont arrêtés. Des témoins reconnaissent les deux hommes mais ces derniers ont pourtant des alibis, surtout Vanzetti qui vendait sur un marché ce jour là. Pour Sacco, par contre, son alibi est plus léger. Les deux hommes aussi, en anarchistes convaincus, ne font rien pour essayer d’amortir la position périlleuse dans laquelle ils se trouvent: Quelle coopération peut-on attendre de deux anarchistes face à la police et à la justice?
Dans tous les cas, Vanzetti est condamné seul pour le premier braquage et écope de 15 ans de prison.

Sacco et Vanzetti se retrouvent donc devant le juge Thayer, qui malheureusement pour eux, est un raciste anti-italiens et anarchistes au dernier degré… l’affaire aurait pu en rester là, mais c’est le même juge Thayer, qui va aussi juger l’affaire de South Brainter et ce dernier va chercher à tout prix à faire condamner Sacco et Vanzetti.

C’est chose faite le 14 juillet 1921, Sacco et Vanzetti sont reconnus coupables des deux braquages et par la même condamné à mort par la chaise électrique.

Cet acharnement va poser problème quand un certain Madeiros va avouer avoir commis le deuxième braquage, le plsu grave, sachant qu’il a déjà été condamné à mort dans une autre affaire. Mais la haine de Thayer, malgré le manque de preuve sur la deuxième affaire, fait le reste. Sacco et Vanzetti sont condamnés à mort tout deux pour les deux braquages.

Commence alors un battage médiatique sans précédent: du monde entier des soutiens, des rassemblements devant les ambassades américaines vont se former pour Sacco et Vanzetti, vu comme des victimes d’une machine judiciaire implacable et de le vengeance aveugle d’un seul homme. Rien n’y fait…

Après 6 ans de luttes et recours, Sacco et Vanzetti sont électrocutés à mort à la prison de Charlestown à Boston le 22 août 1927.

Alors… y’a t’il un rapport avec MGS? J’en sais foutrement rien… Sacco et Vanzetti étaient-il coupable? Malgré l’absolution du gouverneur du Massachussets en 1977, des historiens semblent s’accorder sur le passé trouble des deux anarchistes qui n’étaient pas des enfants de choeur, Et leur rebellion affichée ne les a pas aidé, de même que le soutien international qu’ils ont eu. En effet, en transformant cette affaire en scandale politique, les Etats-Unis se sont sentis obligés d’aller jusqu’au bout de l’exécution pour ne pas se montrer faible à l’international, terrible paradoxe…

Si vous voulez creuser le sujet, sans rapport avec MGS, je vous recommande la BD de Florent Calvez. : American Tragedy: L’histoire de Sacco et Vanzetti. chez Delcourt. Excellente BD qui m’a appris beaucoup sur cette affaire, sur son contexte que j’ai vraiment résumé ici, juste pour titiller votre curiosité avec cette affaire complexe.

Je laisse cependant le mot de la fin à Bart Vanzetti devant le juge Thayer, paroles reprisent en partie dans la chanson de Joan Baez.

Si cette chose n’était pas arrivée, j’aurais passé toute ma vie à parler au coin des rues à des hommes méprisants. J’aurais pu mourir inconnu, ignoré: un raté. Ceci est notre carrière et notre triomphe. Jamais, dans toute notre vie, nous n’aurions pu espérer faire pour la tolérance, pour la justice, pour la compréhension mutuelle des hommes, ce que nous faisons aujourd’hui par hasard. Nos paroles, nos vies, nos souffrances ne sont rien. Mais qu’on nous prenne nos vies, vies d’un bon cordonnier et d’un pauvre vendeur de poissons, c’est cela qui est tout! Ce dernier moment est le nôtre. Cette agonie est notre triomphe.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s