Quelques gothic lolitas #21

Et bim, vingt et un.
Un cap de franchi pour ainsi dire, car tout le début de notre vie est conditionné par le chiffre 20.
Les élèves que nous fûmes ou que nous sommes toujours (pensons à ceux qui lirons ceci et qui ne peuvent même pas prétendre à la conduite accompagnée, ah ah ah, je me gausse) sont obnubilé à l’idée d’atteindre cette note qui est une fin en soi, un aboutissement, une œuvre alchimique qui par une sorte de numéromancie, possède le curieux sortilège d’apaiser les parents.
Un 20, et c’est l’assurance de la tranquillité parentale et pour nous, la légitime fierté de la récompense du travail acharné…
Ou pas. Vous pouvez vous foutre complètement des notes que vous avez, ou que vous avez pu avoir. C’est votre droit. (Enquête corse style)

Toujours est-il que ça commence à faire un paquet d’image tout ça. 
Bon… 
Vous n’êtes pas lassé?

Alors on va continuer. 
Si vous ne voulez plus de ce post, les plaintes sont à déposer en bas. Merci de poster un commentaire avec accusé de réception, le ministère d’avocat est obligatoire, le délai d’appel est de 15 jours à compter de la publication.

Publicités
Cet article a été publié dans Gothic Lolitas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s