Mes achats du week-end: LDVEH et mangas.

Si vous suivez un peu les inepties qu’il m’arrive d’écrire, il ne vous aura pas échappé que j’attendais fermement le don de vingt-neuf LDVEH. Beaucoup sur Gameblog ont déjà traité en long, en large et en travers de ces livres, pas question donc de reprendre un historique dont vous êtes des spécialistes. Par contre, j’ai  envie de vous expliquer que cette acquisition tardive est une petite revanche sur la vie.

J’ai eu l’heurt de commencer ma carrière de rôliste en CM2. Rien de bien troublant dans un premier temps me direz-vous mais en ce début des années 90, le jeu de rôle commence à souffrir d’une image néfaste, alors que jusque là il bénéficiait d’une certaine visibilité télévisuelle, comme avec Les Chevaliers du Labyrinthe, jeu animé par Georges Beller ou le DA Le Sourire du Dragon.
Il suffira d’un fou et d’un fait divers pour que tout bascule, les magazines féminins et de parents commencent les articles assassins sur le JDR dont il faut préservé nos enfants, de même que les émissions télé « de société » aux pseudos spécialistes opportunistes. Pour moi, il devient alors  vital de taire ma nouvelle passion. Certes mes parents voulait sans nul doute bien faire et tenaient a me protéger des influences néfastes mais après que la porte des jeux vidéos s’entr’ouvrait à peine, voilà que celle du JDR se ferme complètement sur moi. Après avoir essuyé l’interdiction de lire Le Seigneur des Anneaux en 6ème (je le lirai en secret l’année suivante), j’arrive tant bien que mal à me faire prêter des LDVEH. Ayant commencer à m’initier aux disciplines Kaï avec Loup Solitaire, j’enchaîne ensuite sur divers Défis Fantastiques, dont Le Labyrinthe de la Mort et Retour à la Montagne de Feu qui ont été de véritables moments épiques pour moi. Ce sera en 4ème, que je débute la série Sorcellerie!, série emblématique pour moi car Les Sept Serpents sera la premier LDVEH qui j’achèterai avec mon argent de poche, profitant d’une faiblesse parentale. Bloqué au troisième livre de cette série qui en comporte quatre, ce sera un pion de mon collège, (Jérôme, si tu lis cet article, spécial dédicace) qui en découvrant notre bande de rôliste hermétique, me prêtera La Couronne des Rois pour achever ce cycle, moment que je n’oublierai jamais car j’en ai chier pour le finir.
Bien plus tard, je découvrirai au détour d’un supermarché, un Défis Fantastiques oublié de tous dans un coin, Les Mondes de L’Aleph. Ma collection, limite clandestine, se limite donc à deux livres.
Je vous présente donc ma nouvelle/ancienne collection, car elle comporte pas mal de livres de j’ai fait. Véritable renouveau rôlistique, je me sens un petit peu plus complet en les ayant à coté de moi. Ils ne sont pas très beaux, ont beaucoup vécu mais cela les rend peut-être encore plus beaux. Hardi compagnons! Aujourd’hui, j’ai gagné 4 points de CHANCE!
Chibi-Squall et Chibi-Linoa vous présentent ma collection. (Y’a des doubles donc si vous êtes sages et si ça vous intéresse, je les feraient peut-être gagner en organisant un petit concours)
 
 
Mais la journée de samedi n’a pas seulement servi à récupérer tous ces formidables bouquins, j’en ai aussi profiter pour récupérer quelques mangas:
Front Mission: Dog Life & Dog Style Tome 2

 
Une putain de bonne surprise que ce manga. Sans concession sur la cruauté aveugle d’une guerre, très cru, son tome 1 présentant le quotidien de reporters chargé de couvrir le conflit et se faisait dépasser par les évènements. Un graphisme très efficace et un mechadesign excellent, les éditions KI-oon nous gratifie de sorties intéressantes.
City Hunter tome 2.

Il ne sert à rien de présenter cette série, acheté par opportunité, vu qu’il était en occasion.
K-On tome 1.

Pareil, trouvé en occaz, donc je prends. K-On, une série qui est objectivement nulle. Il ne s’y passe rien, c’est une battle de moe perpétuelle et le truc le plus grave qui arrive aux filles dans l’anime, c’est quand Ritsu attrape un rhume. Et encore. Subjectivement, c’est une série excellente pleine de joie de vivre, rigolote, hyper légère, parfait pour ne pas se prendre la tête après une journée de boulot bien chiante. Et rien que pour Sawa-chan qui prend le micro et la gratte pour nous faire du metal, cette série vaut le coup…
Les vacances de Jesus et Bouddha tome3.

Excellente série comique sans prétention, Jesus et Bouddha décident de faire une coloc à Tokyo pour se détendre après 2000 ans de boulot dans le ciel. Entre un Jesus geek qui nolife sur les MMO et un Bouddha qui pleure en lisant sa propre histoire dessinée par Tezuka, nous avons là une bonne série dont j’attend toujours la suite car il me semble qu’elle se bonifie avec le temps (il est toujours difficile de juger une série comique).
Le Grand Livre de Evangelion.

Un artbook que l’on m’avait prêter à l’époque ou je regardait Evangelion en VHS. J’ai eu la chance de le trouver à vraiment pas cher. Bonne occas, pas abimé, il est une véritable mine d’or de mechadesign avec ces croquis très détaillés et explicités par des commentaires.
KAMI et MECHA

Un fanzine sorti chez Yellow Submarine, vous vous doutez que je me suis jeté dessus dès que j’ai vu le titre. Je ne sais pas du tout à quoi m’attendre, donc j’en ferai peut-être une petite review. J’espère aussi que j’en tirerai des réflexions pertinentes que je partagerai sur ce blog lors d’un autre article de mechadesign.
Publicités
Cet article a été publié dans BD/Mangas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s