Bêta Guild Wars 2: Avis

Première bêta de MMO pour ouame. Ayant complétement raté le coche de Guild Wars 1, j’avais déjà été à l’époque charmé par son esthétique et surtout cette idée formidable qui consiste à ne pas quemander, tel un roumain faussement boiteux Place du Capitole (devant l’ancien Castela pour ceux qui connaisse) d’abonnement mensuel.
Depuis que je connais l’existence des MMO je suis attiré par cette idée de monde persistant qui par son étendue et son aspect multijoueur donne une concrétisation crédible et proche du jeu de rôle papier.

Mais bon… Raquer 15 balles tous les mois quand on est étudiant, ça refroidi un peu. Par conséquent, c’est avec joie que j’accueille le nouveau Guild Wars, jeu qui a enfin compris que le MMO n’a pas à subir ad nauseam la distinction abo mensuel/free-to-play.

C’est donc en pré-commandant l’édition simple de GW 2 que j’ai pu participer le week-end dernier à la bêta, dont je vais ici livrer mes impressions. Impressions qui seront exclusivement liées au PvE.

Pour ce premier MMO auquel je vais m’atteler sérieusement (n’est-ce pas Aion?) j’ai décidé de faire deux personnages que j’ai xp en parallèle pendant le week-end.

Un guerrier Norn: Remelorn qui est arrivé par la force de ses épaules d’Alain Bernard au niveau 5

Une envouteuse humaine: Remelie, qui a réussi une splendide ascension jusqu’au niveau 5 aussi.

Bon, soyons franc. Le souci est que pris par le jeu, j’ai oublié de faire un nombre suffisant de capture d’écrans. Par conséquent, j’aurai bien voulu vous montrer l’inventaire, une quête en cours, ou le bordel terrible que sont les évènements dynamiques. Mais ce sera pour une prochaine bêta.

La création de personnage est très complète, même si elle n’arrive pas au niveau de Aion. elle permet une bonne diversité dans les visages mais elle pourrait être améliorée sur les corps. La petite révolution est le questionnaire qui permet de générer un background au personnage. On répond à quelques questions et on choisit une origine à notre perso, Rémélie est une noble par exemple et Remelorn a perdu un héritage de famille suite à un pari stupide. A la fin de tout cela, on a un texte écrit à la première personne qui est généré par les choix et que l’on paraphe avec le nom de notre personnage. Le choix du nom devient donc un élément très important car il ne rempli plus un simple rôle de pseudo lambda. En répondant à ces questions, en mettant le nom du personnage comme on signe un pacte avec l’univers du jeu, on donne par cette simple astuce plastique, un supplément d’âme non négligeable à son personnage ce qui apporte autant d’immersion et on encourage aussi le fait de prendre un nom en rapport la race choisie.
En outre, ces choix de background conditionnent la quête personnelle de notre personnage, sorte de fil rouge auquel se raccrocher quand on en a assez de rendre service à notre prochain. Cette quête personnelle se poursuit le plus souvent par le biais d’instances avec des cut scenes. Cela permet d’avoir des phases de dialogue et de voir notre personnage y participer (les voix françaises sont d’ailleurs bien trouvées).
Exemple de phase dialogue pendant la quête principale de Rémélie
 

Même lieu, même quête mais dialogue in-game cette fois. j’ai mis les habits de ville de mon perso dans un souci de roleplay.
 
Si on ne veut pas s’intéresser à la quête de notre perso, il reste bien sûr les quêtes plus classiques.

L’évolution principale de Guild Wars est de proposer un PvE vraiment original dans son système de quêtes. Généralement, dans un MMO, on tape la discute à un  PNJ et on accepte sa quête qui s’ajoute à notre journal. Pour nous repérer dans l’avancement de celle-ci, l’objectif est chiffré (« tue 16 Molgournes argentés du Chaos et ramène moi leurs fourrures ») quand l’objectif est atteint, on retrouve notre PNJ pour toucher notre juste rémunération.

Point de pareil déroulement dans GW 2. Tout fonctionne par le biais d’évènements de zone. Quand on arrive dans un nouveau lieu, un PNJ, l’éclaireur reconnaissable à son icone de longue-vue, vous indique tous les lieux sur la carte où il y a quelque chose à faire. Quand vous rendez vers l’un de ces lieux, l’évènement relatif s’active automatiquement. Cet évènement prend la forme d’une jauge et la remplir complète la quête. Et c’est là où la chose devient très intelligente car cet évènement se remplit de plusieurs manières. Tuer des mobs certes mais aussi crafter, escorter, trouver… Toute cette diversité concours à accomplir la même quête et rempli donc une seule et même jauge. On trouve donc toujours quelque chose à faire, sans tourner en rond en attendant que les mobs daignent bien re-spawner.
Certains évènements transforment même le lieu en champ de bataille notamment pour protéger un lieu. Moments véritablement épiques, il est indispensable d’avoir une bonne dizaine de compagnons à ses cotés pour soutenir les assauts qui ne sont pas tendres.
Pas tendre car même si chaque perso dispose d’un soin (Enfin on peut soloter sur un MMO), on tombe facilement sous le nombre. Heureusement, la coopération permet aux joueurs de relever les malheureux à terre, encore une occasion de gagner de l’XP. Avec ce système, j’aime autant vous dire que l’on se précipite pour vous relever.
A la fin de l’évènement de zone on reçoit un message vous avertissant de la réussite de la (des) mission(s), pas besoin de rejoindre le PNJ. Allez le voir permet juste d’avoir un point roleplay de la situation.
Le coeur vide est une quête/évènement en cours. On note aussi que dans Guild Wars 2 les fermières sont très mignonnes. ^^
 
Bon j’oublie plein de trucs, mais j’aurai voulu illustrer cela, donc ce sera pour un prochain article. On notera la possibilité de changer la couleur de son équipement à tout moment pour personnaliser son avatar (ce qui est la bienvenue, on pourra distinguer un Legolas d’un autrre maintenant). Le jeu est graphiquement un poil en dessous de Tera notamment, mais reste très beau et soutenu par une direction artistique de toute bôoooté.
 
 
Pour la prochaine bêta j’essaierai de mieux faire mon boulot avec plus d’images notamment. On parlera aussi du système de compétences et de combat et du PvP. Pour l’instant c’est du tout bon, le jeu est stable pour une bêta (j’ai juste subit un retour bureau bien violent) et on note la présence de ralentissments quand les ennemis sont nombreux mais rien de rédhibitoire.
Donc a bientôt peut-être dans une future Guilde Gameblog.
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s