Final Fantasy XIII-2/QGL #17

Noel Kreiss est un perso que j’aime bien. 
Oui. 
Même si tout personnage de Final Fantasy souffre désormais d’un malus de charisme qui tient désormais du délit de sale gueule tant c’est systématique, je tiens toujours Tetsuya Nomura comme un excellent chara-designer. Un physique de jeune premier sans en faire des caisses, une personnalité certes marqué par une histoire que l’on devine triste (j’ai pas encore fini le jeu) mais qui ne se laisse pas emporter par une emphase de tragédie grecque (Caius est plus dans ce délire, je lui laisse).
Et surtout, surtout, Noel est un mec qui déteste Snow et ça, ça le classe d’emblée dans les persos sympathiques de Final Fantasy XIII-2.
Noel est un personnage dont je me sens proche, car dans la seconde qui suit sa rencontre avec Snow, il va le détester et comprendre qu’il a à faire avec un gros connard pédant. Et il a tout à fait raison.
Dans cette rencontre, qui a lieu sur la Cote de Sunleth, on assiste a une engueulade entre Noel et Snow qui selon un avis personnel, interpelle directement le joueur.
Noel ne connait pas Snow et pourtant rien que de le voir agir, il va comprendre à quel genre d’énergumène (qualificatif on ne peut plus adéquat) il va devoir faire face. Comportement bordélique, dangereux et d’un orgueil sans bornes, on retrouve tout ce qui rend le perso détestable.
Dans cette rencontre, on peut voir Noel comme représentant le joueur de Final Fantasy XIII déçu. Snow étant le symbole de Final Fantasy XIII lui-même.
La confrontation est directe et chacun campe sur ses positions: Noel engueule Snow en le traitant d’irresponsable, en lui demandant si il pense aux autres en agissant de la sorte. Je ne peux m’empêcher d’y voir le cri poussé par les joueurs à la sortie de FF XIII: Square Enix se moque de nous en proposant une aventure pourrie, mal raconté et sans quêtes annexes.

Snow, lui, en tant que symbole de Final Fantasy XIII, explique qu’il est ce qu’il est et qu’il n’y peut rien. Peut-être agit-il impulsivement sans réfléchir et sans penser aux conséquences de ces choix mais n’est-ce pas mieux que de ne rien faire?
A travers ce dialogue, je garde l’impression que Square veut se justifier de FF XIII: « Nous n’avons pas réfléchi aux conséquences de nos choix ». En martelant pendant la promo du jeu: « On a penser aux joueurs occidentaux » et en adaptant les contenus en conséquence, ils ont complétement occulté que FF était en occident depuis 10 ans! Sans parler des émulateurs et autres adaptations PS 1 et portables qui ont permis aux joueurs de FF de faire tous les épisodes.
Snow, c’est Final Fantasy XIII, il est persuadé de bien faire et fonce tête baissé, ce n’est qu’après coup qu’il se rend compte qu’il a provoquer une catastrophe.

Au milieu de cette engueulade, on a Serah, qui symbolise les développeurs du jeu. Serah est la fiancée de Snow, elle le connait donc très bien, comme les développeurs connaissent très bien Final Fantasy XIII dans ses qualités et ses défauts.
Durant le dialogue, elle va tenter maladroitement de présenter Snow sous un beau jour, mais c’est peine perdue. Puis elle essaiera de les concilier mais oubliera bien vite cette idée en se faisant une raison.
Serah dira même en parlant de Snow: « Tu le hait n’est-ce pas? ». La boucle est bouclée: avec cette réplique, Serah/Square Enix a pleinement conscience que Noel/Le joueur n’aime pas et n’aimera jamais Snow/Final Fantasy XIII.
Serah laisse donc Snow a regret derrière elle mais elle accompagne Noel jusqu’au bout de l’aventure.
Une façon de dire, « Nous comprenons que vous n’aimez pas notre jeu mais nous ne le renions pas pour autant, et il est de notre devoir de vous accompagner jusqu’à la fin. »

J’ai donc vu une double lecture à ce moment du jeu: la prise de conscience d’une équipe qui renie pas ce qu’elle a fait car elle a sa fierté mais qui comprend le rejet et qui va tenter de redonner goût a une licence mise à mal. La démarche est intelligente et assez subtile, donc continuez comme ça les gars, y’a toujours des petits ratés mais vous êtes sur le bon chemin.

Et enfin, on conclut par le post désormais traditionnel de ce blog.

Avec deux fan-art de SoulCalibur V pour commencer, donc Monsieur Namco, si Viola est en fait Amy avec 17 ans en plus (vu la ressemblance), merci de le confirmer et de nous raconter son histoire à travers un DLC. Pareil pour Ashlotte, si son wiki laisse supposer une entrée pérenne dans la mythologie du jeu, sortez le DLC.
Donc accessoirement, il nous faut un mode Histoire pour tous les persos, voilà je ne demande pas grand chose…

 

Publicités
Cet article a été publié dans Gothic Lolitas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s